La traversée, c’est que le début !

Le projet initial était de se rendre au Népal, traverser le pays en trekking en allant à la rencontre des populations locales puis rentrer en France au bout de six mois et se consacrer, chacun de notre côté, à un projet personnel ou professionnel différent. Oui, nous souhaitions prendre vraiment, vraiment notre temps pour la marche, en nous arrêtant dans les endroits qui nous plairaient et en profitant plus intensément des rencontres que nous ferions.

giphy1
Genre prendre vraiment, vraiment, vraiment, vraiment notre temps.

Très vite, nous nous sommes rendu compte de la chance qui nous était offerte en suspendant nos études pendant un an. Il fallait donc en profiter pour donner de notre personne et pour se rendre utile à des gens qui ont besoin d’aide. Et hop, à partir de là tout s’accélère ! Nous découvrons, de connaissances en connaissances, l’école VHMaVi, située au nord de Katmandou, en Juillet 2017. Nous sommes très vite conquis et rencontrons, à l’automne 2017, la directrice de l’école, Saru, sur Grenoble. Quelques mois plus tard nous voilà guidés par la tumultueuse et passionnante volonté de faire de notre action auprès des élèves quelque chose de pertinent aussi bien pour leur futur que, à notre échelle, celui de leur pays !

VHMaVi ? Mais qu’est-ce que c’est ?

Si nous utilisons ce sigle, c’est que le véritable nom semble imprononçable pour le commun des mortels1 : Victor Hugo Manjushree Vidyapith. Les deux premiers mots ça va, mais on vous met au défi d’enchaîner avec les deux derniers sans bégayer ! N’hésitez pas à enregistrer vos essais et à nous y envoyer, nous sommes tout ouïe !

giphy
Victor Hugo Manjush-comment vous dites ?!

Commençons cet article par un petit mot sur cette école. À l’origine, c’est une initiative de Saru et Pramod Khakurel, deux népalais ayant fait leurs études en France. De retour dans leur pays, l’idée leur vient de fonder une école avec un système éducatif plus proche de celui qu’on retrouve en France.

vhmavi_ciel


Petit point sur l’éducation au Népal
Il faut savoir qu’au Népal, l’école n’est ni obligatoire, ni gratuite et ni accessible à tous.
On y distingue deux types d’écoles :

  • Les écoles publiques : les programmes sont principalement centrés sur le népali et la culture népalaise.
  • Les écoles privées : ici, ce terme prend un tout autre sens par rapport à son homonyme français. Elles ne sont en aucun cas synonyme de frais scolaires exorbitants. La différence repose sur le programme, qui comprend des cours d’anglais, de sciences et qui mettent plus en avant la créativité en favorisant l’ouverture d’esprit sur le monde extérieur et les différentes sociétés existantes. Vous l’aurez compris, VHMaVi est une école privée.

Aujourd’hui l’école VHMaVi cherche à répondre à ces problématiques. Parmi ces 213 élèves, 70% ne paient pas de frais d’inscription car issus de milieux défavorisés. L’école a modifié son programme en intégrant des matières comme l’informatique et la philosophie ! Bien évidemment, ceci n’empêche pas VHMaVi de préparer ses élèves au brevet de fin d’études sur lequel ces derniers planchent à la fin de la classe 122. Enfin, elle accueille des volontaires qui apportent leurs compétences et leur différence ! Vous trouverez plus d’information sur leur nouveau site internet.

Pourquoi une action dans l’éducation ?

Dans un pays en retard de développement, l’éducation paraît essentielle. C’est le moyen le plus efficace de façonner la société de demain. Elle donne aux jeunes des outils pour mieux maîtriser leur avenir et développer leur prise de décisions. Mais pour cela, encore faut-il que sa qualité et sa pertinence ne laissent à désirer…

C’est dans cette optique que nous avons décidé de nous impliquer dans une action éducative, chose que nous avions initialement totalement abandonné en raison de la fragilité de celle-ci : suivant ce qui est proposé, l’effet peut être totalement inverse et c’est pourquoi ce projet nous a demandé beaucoup de réflexion, certainement plus que la traversée à pied. Quoi qu’il en soit, nous le voyons maintenant comme un véritable « investissement sur le long terme ».

Aubin, François et Jérémy organiseront l’Exposcience

Aubin, François et Jérémy se chargeront de l’Exposcience. Lors de ce module de plusieurs mois, les élèves, par petits groupes, travailleront à la réalisation d’une expérience scientifique pour tenter de reproduire un phénomène marquant. En Mars 2019, à la fin du module, chaque groupe présentera son expérience aux parents mais également à d’autres écoles présentes pour l’occasion.

Ce format a d’abord été introduit par Adrien Léger et Mélanie Bruneau, deux volontaires belges venus à VHMaVi en 2015.

a051de_8b3e93669735422fab9f2a8e3e5e70ebmv2_d_4000_3000_s_4_2

Les thèmes abordés seront le numérique, les risques naturels et les énergies de demain. L’objectif sera de présenter aux élèves ce dont nous sommes capables de faire aujourd’hui en liant cela à l’impact environnemental de ces activités. Certains transformeront l’eau en électricité grâce à une micro centrale hydroélectrique, d’autres tenteront de reproduire un tsunami, pendant que les plus jeunes étudieront la croissance des plantes grâce aux timelaps. Les idées semblent infinies mais ce sera bien à eux de réfléchir, de se poser les bonnes questions dans le but de goûter à la démarche scientifique universelle !

Thibaud participera au développement informatique de l’école

Comme vous le savez, Thibaud étudie l’informatique dans son école d’ingénieur. Ce sera alors l’occasion pour lui de mettre au service de l’école ses compétences.

Un premier point sera de faire découvrir aux élèves, à travers des ateliers d’introduction, la notion de traitement de l’information, et de tout ce que ce domaine apporte aux sciences de nos jours. Actuellement, l’école dispense des cours de bureautique pour donner des outils basiques mais nécessaires à ses élèves. Ces ateliers présenteront alors les rudiments de l’algorithmique3 et de la programmation, à travers l’utilisation de Scratch, un outil d’apprentissage ludique. D’autres ateliers présenteront le fonctionnement d’un ordinateur pour découvrir les différents composants qui interagissent les uns les autres.

Dans un objectif de continuité, Thibaud proposera également des formations au corps enseignant, pour leur donner des outils afin qu’ils puissent poursuivre la transmission de ces notions après son départ.

giphy2

D’autre part, Thibaud participera au développement numérique de l’école. Une première mission sera la maintenance du matériel déjà présent. Une seconde concernera le déploiement du nouveau site Internet de l’école, si celui-ci n’est pas déjà fait d’ici notre séjour, car VHMaVi aspire à avoir son propre nom de domaine.

Pour finir, nous essaierons, conjointement, de mettre en place une plateforme de quizz pour que les élèves puissent se défier sur des questions abordées en cours, voire même défier des élèves d’école française sur des sujets communs.

Place à la nouveauté dans les activités des élèves

L’échange recèle de richesse à travers la différence. Place donc, après les cours, aux ateliers avec les élèves. Nous présenteront la slackline, initierons aux premiers secours ou encore introduiront course d’orientation. De quoi rassasier leur curiosité ! Place également, encore une fois dans un but de réciprocité, à la découverte des nombreux jeux et activités en tout genre auxquels s’adonnent les élèves. Et pourquoi pas inventer des activités d’un nouveau genre, naissantes du choc culturel ?!

27355823_1522697641160455_6635719880116014934_o
Les élèves de VHMaVi s’adonnent déjà à de nombreuses activités, comme par exemple ici le badminton.

Projet de construction à l’horizon

Durant 2 semaines au mois de Janvier, les élèves seront en congé de l’école. De plus, nous disposerons de temps libres le Samedi, jour de pause des élèves. Pas question de nous tourner les pouces !

L’école a pour projet la construction d’un nouvel internat afin d’accueillir plus d’élèves et ainsi améliorer la qualité de leur éducation. Si le chantier a débuté au moment de notre séjour, nous aideront à la construction du nouvel internat.

deuxieme_dortoir
L’emplacement du nouveau dortoir, en rose

Vous pouvez découvrir plus en détail le projet à travers le dossier solidaire, d’une petite vingtaine de page, concocté pour la Fondation Grenoble INP. Vous y trouverez notamment plusieurs expériences que nous avons regroupées pour les élèves en manque d’idées lors de l’Exposcience ! N’hésitez pas à nous en proposer !


1Les français quoi
2Équivalent de la Terminale – à savoir que VHMaVi propose des cours jusqu’à la classe 11 mais aspire à créer une classe 12
3C’est la logique à suivre pour structurer correctement un programme informatique qui répond à un problème donné. Rien que ça

2 Replies to “La traversée, c’est que le début !”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s